Géologie du site : [D.S.A]
Le site du périmètre est constitué par des dépôts récents du quaternaire par les éléments transportés par les Oueds Ouderffou et Abbes dont leur confluence forme l’Oued Taharet.
on distingue :

Terrasses et alluvions récentes :
Ces termes recouvrent les basses terrasses et lits majeurs des Oueds à savoir :

La terrasse Rhabienne :
Elle a une épaisseur de 3m à 4m et elle est constituée de formations limoneuses ou limono sableuse plus ou moins calcaire. Le périmètre occupe essentiellement cette terrasse.

La terrasse Soltanienne :
Elle à une épaisseur de 8 à 12m, elle subsiste par lambeaux, le long de la plupart des Oueds. Elle est généralement constituée de formations argilo limoneuse rougeâtre. Les sols qui y sont développés sont le plus souvent non calcaires. Tout au moins dans leurs horizons de surfaces, une certaine accumulation de calcaire peut apparaître vers 40 à 60cm sous forme d’amas friables ou granulés.

La carapace pilo-villafranchiene :
Elle correspond à un ancien niveau ayant subit un encroûtement puissant. La croûte épaisse de plusieurs dizaines de centimètres surmonte des formations tufeuses d’importance variable (quelques mètres) reposant elles mêmes sur un conglomérat.

Des mouvements tectoniques d’assez faible amplitude, ont affectées cette surface, les Oued l’ont profondément entaillée et ont creusés leur lit dans les marnes sous jacentes, de vastes plateaux ainsi dégagés.

Hydrogéologie :
Selon les relevés des forages F3-4 (X = 90.00 ; Y = 178.25 ; Z = 425) et FPO2 (X = 94.15 ; Y = 180.950 : Z = 385), la nappe est située respectivement à la profondeur de 22.73m et 26.70m [5]
Les deux forages sont distants de 2.125Km et 6.99Km de la limite ouest du périmètre. Il est fort probable que cette nappe s’étend au périmètre.

Etude pédologique :
La plaine de Maghnia est constituée de plusieurs caractères de sols, les zones homogènes identifiées sont :

Les sols calcimagnésiques peu profonds et les sols calcimagnésiques moyennement profonds :
Ces deux types de sols reposent sur un substrat de conglomérats, ils sont caractérisés par la présence d’une charge caillouteuse assez importante en surface à texture limono argileuse. Les états de surfaces des ces sols sont de types structural favorisants le ruissellement et l'érosion en nappe. La situation topographique et la texture limono argileuse de ces sols leur confèrent un bon drainage externe et un écoulement privilégié. [N.E.E]

Les sols profonds :
Ces types de sols différents des premiers présentent des horizons de surface riches en matières
organiques et très riches en éléments fertilisants. Cette bonne fertilité est due à l'apport
alluvial de l'Oued qui durant les crues exceptionnelles, apporte les éléments organiques
fertilisants. Ces sols contrairement aux premiers, présentent un drainage externe moyen à bon
au niveau de certains endroits privilégiés. Ce type de drainage est conditionné par
l'infiltrabilité des horizons de profondeur, qui devient difficile lors de l'irrigation et des crues
exceptionnelles. Cette situation est aggravée par la nature alluviale de ces horizons et la
situation topographique au niveau du paysage.
La figure suivante représente la carte pédologique de la zone d’étude.

 

 

Resources en eau
Goutte à Goutte
Dimensionnement du réseau

Conclusion